Naissoturi, l'île des femmes

Vous vous réveillez un matin sur une île inconnue. Une chose vous frappe dès votre arrivée : il n'y a que des femmes. Et vous avez été choisie par Lilith pour être l'une d'entre elles...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdu sur la plage [PV : Mizua,]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zora Valcke

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 21/12/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Humaine
Protégée/guide de :: Protégée de Mizua
Affinités: :

MessageSujet: Perdu sur la plage [PV : Mizua,]   Sam 26 Déc - 23:29

    Je pense à tout ce que la peur va posséder et j'ai peur, c'est justement ce que la peur attend de moi.
    [Alexandre O'Neill]
    Extrait de Le poème peu original de la peur.


    ----------------------------------

    « Bonne nuit papa »

    La fille vêtue de son pyjama framboise salua son père avant d’aller s’endormir. Mais, elle ne savait pas que c’est le dernier mot qu’il lui prononcera. Malgré son âge avancé, la fille habitait encore chez ses parents. Il faut dire que cela lui fournissait de nombreux avantages. Il y régnait une certaine magie dans cette maison, presque mystique mais hautement pratique. Par un miracle indéfinissable, chaque fois qu’elle rentre chez elle, un bon petit plat chaud l’attendait. Le linge sal qu’elle jetait par terre par inadvertance revenait mystérieusement dans son armoire rose bonbon sentant la bonne odeur de la lessive. Quitter ce lieu, elle ne le voulait pas. C’était l’endroit où elle se sentait bien, celui où elle avait vécu des choses si merveilleuses et depuis presque toujours. Cet appartement qui pourtant commençait à vieillir avec le temps empruntait désormais une certaine odeur de souvenirs. Il y avait tellement d’amour dans cette maison. La petite fille se laissa fondre dans son lit. Et, comme à son habitude, elle laissa son esprit divaguer. Elle tentait tant bien que mal de structurer son esprit et ainsi créer son propre rêve, une chose qu’elle n’arrivait jamais. Cette fille était triste, en manque d’amour, elle désirait des câlins et des petits bisous. Son lit lui semblait si vide. Malgré son âge, elle n’avait jamais connu l’amour et commençait à en souffrir. Elle imaginait des bras se fondre autour d’elle toutes les nuits. Mais celui qui l’enlaçait si délicatement n’avait pas de visage. La fille ne comprenait pas. Elle n’était pas moche, et les propositions des jeunes garçons furent nombreuses pendant son adolescence. Pourtant, aucun d’entre eux n’arrivait à aiguiser l’appétit de la jeune femme. Elle en garda un air indifférent. Elle s’en sentie bizarre, ressentir autant d’amour alors qu’elle demande autant de discrétion de la part des hommes, ce n’était pas normal. Elle ne comprenait pas. Elle se le répétait sans cesse pour se convaincre que c’était un manque de maturité de la part de garçon et qu’avec le futur, cela s’arrangerait peut-être. Mais, les années passèrent et rien n’avait ébranlé sa vision envers les garçons. Elle en venait à se demander si elle n’était pas folle, elle. La fille s’endormit encore une nuit, son regard plongé dans le tourment le plus complet. La nuit est propice aux bonnes idées.

    La nuit fut longue, c’est étrange. La fille avait les yeux fermés et n’avait pas sentie le réveil sonner. Elle sentait le soleil lui caresser le visage, c’était étrange, son lit n’était pas tourné vers la fenêtre. Il faisait chaud, elle n’avait pas envie de se lever. Elle allait arriver encore une fois en retard à son école. Ce n’est pas grave, son professeur aurait l’habitude. Cette fille était intelligente mais fainéante. Elle avait chaud, il faisait si bon dans ce qu’elle pensait être sa chambre. Elle qui grelotait le matin avait pour la première fois un réveil apaisant. Elle se dandina toute seule sur le sable. Puis, elle y chercha sa couverture. Elle tapota un peu partout mais ne trouvait pas le bout de tissu. Sa main se posa sur le sable brulant. C’est une texture qu’elle ne connaissait pas. Elle se leva en toute hâte. Elle était sur une plage, face à la mer, en pyjama framboise. Le paysage était pourtant si beau, une vraie image de carte postale. Elle fit deux trois tours sur elle-même. Elle était muette. Son cœur commença à battre de plus en plus fort, elle avait peur. Elle était perdue. Elle se mit à entreprendre une course folle sur la plage en quête d’un indice quelconque. Elle en pleurait ses larmes. Elle était perdue et seule. Sa famille l’avait abandonné. Elle courait jusqu’à s’écrouler sur le sable. Elle tremblait et essaya de s’accrocher au sable de la plage. Puis, elle mit à crier :


    « PAPA, PAPA, QUELQU’UN, s’il vous plait, quelqu’un. »

    La fille pleurait, elle était si triste. Elle en semblait démolie.
Revenir en haut Aller en bas
Mizua
Modératrice
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Localisation : *Dans l'ombre d'un arbre profitant d'une brise fraiche*

Feuille de personnage
Nature du perso: Fée de glace
Protégée/guide de :: Guide de Bella
Affinités: :

MessageSujet: ...   Dim 27 Déc - 17:34

Elle se reveilla pour la 2eme fois sur cette île, un bruit...un bruit de pas courrant dans sa direction l'avait tirée de son sommeil, elle pu voir ainsi celle qui avait ammenée toute ces lettres depuis qu'elle dormait ici sans jamais la reveiller en 3 ans.
Une jeune fille élancée et athletique portant un uniforme et une besace a sa hanche remplie de lettres qui devait etre assez importante...
Administration,travaux et construction...S'occuper d'une nouvelle arrivante, celle ci lui était tendue par cette demoiselle depuis au bas mot 5 minutes le temps que Mizua sorte de ses pensée

Elle la pris, l'ouvrit et commenca a consulter l'interieur:
*Mizua une nouvelle arrivante est arrivée ici a 9h42 ce matin, nous avons le privilege de te laisser prendre quelqu'un sous ton aile afin de bien entendu lui apprendre les regles de cette île de la proteger si besoin est, et bien entendu de lui faire visiter afin qu'elle puisse prendre des repères rapidement et ainsi pouvoir être a son aise, nous lui avons deja ammenager une maison en ville alors ne t'en fait pas elle ne viendra pas te gener.
Cordialement le **/**/**** a 9h42minute et Trente seconde*


-Eh bin...ils sont rapides...mais attendez il est 10h30 la!!Je me disais aussi que c'etait trop beau...Elle mis le restant de ses affaires sur elle se preparant au depart tout en marmonnant
-J'espere qu'il ne lui ai rien arriver sinon c'est encore sur moi que cela va retomber ...elle soupira
Bon allez on y va!

Elle sortit en trombe de sous la cascade laissant celle qui lui avait donnée la lettre seule, qui repartit bien vite d'ailleur...Apres plus de cinq minute de marche incessante qui ne plaisait guère a Mizua qui était un peu feignante elle arriva a la plage, très rapidement elle alla a l'endroit qu'on lui avait indiquer pour trouver...des traces de pas et surement de son corps enfoncée dans le sable, elle suivit les traces de pas baissant son aura au maximum pour ne point effrayer si jamais elle pourrait avoir peur d'elle, apres tout elle été humaine et ce changement total d'ambiance devait fortement la depayser.
Apres une dizaine de minute a marcher dans le sable chaud qui commençais a reelement peser pour son organisme que trop habituer au froid, elle aperçue une silhouette affaissée dans le sable, ses oreilles entendait ce qu'elle criait au loin:
« PAPA, PAPA, QUELQU’UN, s’il vous plait, quelqu’un. »
Elle dissipa totalement tout trait la reliant a la magie pour ne pas que cette fille encaisse trop de chose en meme temps..

Vite, elle accelera le pas vers cette jeune femme qui semblait totalement paniquée.
Elle la contourna pour qu'elle voit de face celle qui allait lui parler et resta a une distance respectable pour ne pas imposer sa proximitée pui elle risqua quelque mot:
-Bonjour, tu..tu a besoin d'aide?
Sa voix était cristalline et douce mais manquais d'assurance,, son souffle diffusait une petite brise d'hiver que l'on disait agréable. Mais cela degenerais parfois en blizzard quand sa frustration monter...Mais la n'etait pas le cas c'etait de la compassion qui imprimer son visage et de la désolation de la voir ainsi...
Quelle idiote elle pouvait vraiment dire que ca? A non elle pouvait aussi dire *Bonjour bienvenue sur naissoturi l'ile des femme, ici vivent plein de creature merveilleuse et tu pourra pas rentrer chez toi tant que tu sera en vie hihihi* non il valait mieu eviter ca --"

Elle resta non loin d'elle attendant une réponse essayant de se preparer a ce qui allait lui arriver par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Zora Valcke

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 21/12/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Humaine
Protégée/guide de :: Protégée de Mizua
Affinités: :

MessageSujet: Re: Perdu sur la plage [PV : Mizua,]   Dim 27 Déc - 21:49

    Zora pleurait les larmes de son corps. Elle s’en sentie abandonner. Mais, quelle tragédie a-t-elle fait pour mériter cela. Elle avait essayé toute sa vie de se montrer comme une fille attentionnée et prévenante envers les autres. Malgré un tempérament espiègle, la fille faisait l’effort de garder une morale de soi-même irréprochable. Il n’est pas rare qu’elle pleure pour des pacotilles. Son cœur est une sorte de grosse boite en verre et il ne faut que peu de chose pour la ternir. Là, elle était désormais dans la plus aberrante des situations. Ce genre de fatalité ne répondait à aucune logique et s’en fut déstabilisant. Il n’y avait absolument aucun élément sur lequel se raccrocher, Elle n’avait que son pyjama rose comme bien matériel venant de son ancienne. Tout le reste, les biens qu’elle avait pu accumuler, toutes ces choses furent envolées, comme les êtres vivants qu’elle avait chéris du plus profond de son cœur. C’est comme si elle renaissait à nouveau, il y avait tout à découvrir, tout à comprendre. Mais, c’est l’absence de réponses qui la faisait souffrir. Le fait qu’on l’a abandonné n’était rien au fait qu’elle ne sache pas les raisons. Elle se sentie haïr, comme si jamais personne ne l’avait aimé. Son cœur de cristal semblait s’être brisé. Plus elle réfléchit et plus elle déprimait. Elle essaya de se faire des films pour comprendre. Elle a analysé son environnement, il faisait trop chaud. Par trop chaud, elle ne voulait pas dire que la température était insupportable, mais simplement qu’elle en sentant le changement de l’attitude. Pour elle, c’était clair, elle était très loin de chez elle. Il est d’ailleurs étrange qu’elle n’eut rien remarqué du voyage. De plus, il serait difficile d’imaginer un homme transporter une fille endormie dans un avion. Mais aussi, pourquoi l’avoir jeter seul dans un lieu aussi beau ? C’était stupide, si cela avait été une punition, elle ne méritait pas ce genre de paysage qui est pourtant si merveilleux. Peut-être avait été-elle drogué ? Quel tordu pourrait s’amuser à faire cela ? Elle se laissa tomber sur la plage, et regardait le sable blanc. Elle n’avait plus assez de larmes pour pleurer et pas assez de force pour crier. La pauvre déprimait.

    Puis, une fille s’avance en direction de Zora,


    « Bonjour, tu..tu a besoin d'aide? »

    Elle avait maintenant deux solutions. La première serait de chercher en cette femme une certaine sécurité et la faire confiance. Mais, il y avait de grande chance pour qu’elle soit responsable de son enlèvement ou qu’elle est directement impliquée. Dans ce cas, elle serait en danger et la meilleure solution serait de fuir. Mais elle ne lui restait plus beaucoup de force. De plus, sa soif de compréhension ne serait pas satisfaite si elle la semait. Elle se décide alors de suivre son jeu mais de rester à l’écart de la fille, elle n’avait pas confiance. Dès qu’elle aurait ce dont elle désirait, elle ne s’en gênerait point pour courir s’éclipser. D’ailleurs, cette fille n’était pas venue ici par hasard, il doit y avoir un moyen de transport pour revenir chez elle. Mais chez elle, est-ce une bonne idée ? Son chez-elle l’avait abandonné et elle ne serait plus en sécurité.

    La fille se leva rapidement et se mit dans une position défensive vis-à-vis de la femme. Elle ne la quittait pas des yeux. Elle avait un regard félin très intimidant. Mais en regardant de plus près, cette fille en souffrait fortement.


    « Qui es-tu ? Où je suis ? »

    Elle cria méchamment ces paroles. Il serait compliqué de faire amie-amie avec un accueil aussi brutal. Elle n’avait pas pris la peine de la saluer.
Revenir en haut Aller en bas
Mizua
Modératrice
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Localisation : *Dans l'ombre d'un arbre profitant d'une brise fraiche*

Feuille de personnage
Nature du perso: Fée de glace
Protégée/guide de :: Guide de Bella
Affinités: :

MessageSujet: ...   Lun 28 Déc - 14:19

Voyant les larmes couler du visage de l'inconnue elle ne pouvait qu'avoir une sensation de compassion l'envahissant, la tristesse du monde, le chagrin des gens, la dechirure des ames...oui tout cela pouvait etre ressentit et cela n'en été que deprimant.
Le regard de la demoiselle temoignait de son anxiété et sa facon d'agir prouvait qu'elle n'avait nullement confiance, elle restait a l'écart mais son ton s'etait changé, plus aggressif, ce qui entrainat une légère intimidation sur son etre qui ne lui plaisait guère...Mais bon, apres tout elle pouvait tout simplement etre sous le choc de son arrivée ce qui etait parfaitement comprehensible.
Elle resta donc a distance respectant l'écart qu'elle avait imposée et fit une petite reverence pour la saluer poliment mais la jeune femme se leva en vitesse pour se mettre dans une position de retrait....comme si elle craignait quelque chose...Elle?
Elle n'aimait pas l'idée que l'on est peur d'elle sans la connaitre elle savait etre tres gentille mais perdait parfois patience,
Elle tenta un sourire qu'elle avait fort doux, mais cela se voyait sans doute qu'elle se forcait....elle n'etait vraiment pas a son aise et tressaillit lorsque la fille lui hurla dessus:

« Qui es-tu ? Où je suis ? »

Sa nature féerique etait sensible en tout point, le physique ou la moindre baffe était reelement un supplice pour son frele corps et le mental...oh oui que les fées était facile a briser...cependant elle gardait un calme serein et repondit tout d'abord a ses questions:

-Je m'appelle Mizua et nous sommes a Naissoturi, Toi aussi tu t'est reveillée ici sans comprendre?moi c'etait il y a 2 jours que je me suis éveillée sous une cascade moi.... Elle demanda doucement

-Et toi tu tu t'appelle comment?

Elle n'etait guere sure d'avoir une reponse vu comment elle etait troublée et desorientée en ce moment même...Le chaleur du soleil...le sable chaud de la plage commencait a etre reelement pesant pour elle et elle commencait a transpirer...Elle n'allait pas pouvoir cacher trop longtemps ses pouvoirs elle devait se rafraichir car son mal etre grandissait...
Elle hesitait a remettre des lors son aura de froid qui l'entourais non-stop en general...pourquoi se privait-elle de son bien etre pour une fille inconnue l'aggressant a moitiée, Elle lacha un profond soupir avant de se diriger sans nul mot supplementaire a l'ombre d'un palmier non loin de la...

Revenir en haut Aller en bas
Zora Valcke

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 21/12/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Humaine
Protégée/guide de :: Protégée de Mizua
Affinités: :

MessageSujet: Re: Perdu sur la plage [PV : Mizua,]   Mar 29 Déc - 23:26

    Ces paroles devaient être réconfortante mais ce n’était point le cas pour la jeune fille. Cela l’avait encore plus angoissé qu’autre chose. Le fait que cette fille a été amenée sur cette île 2 jours plus tôt l’inquiétait au plus haut point. Elle avait peur qu’il s’agisse d’un pervers ou même pire. Une chose était sûre, cette histoire avait des airs de crime en série et cela l’inquiétait beaucoup. La fille commença à voir en Mizua une alliée. C’était pour elle une victime d’un fou dangereux comme elle. Elle se leva timidement. Elle se sentait un peu gênée d’être encore dans son pyjama framboise. Il faut dire qu’elle avait de quoi être ridicule. Elle bredouilla quelques phrases à son interlocutrice

    « Mon nom est Zora, pourquoi on est là. Qui est le fou dangereux qui nous a kidnapper et pourquoi ? »

    Puis, elle se braqua sur elle-même. Quelque chose de nouveau la faisait peur. Mais quoi ? La réponse était pourtant si simple. La fille avait pris la peine de bien faire attention à chaque détails comme si sa vie en dépendait. Elle n’avait pas fait attention plus tôt mais cette fille en savait trop pour être quelqu’un qui soit kidnappée selon elle. Premièrement, elle connaissait le lieu, un mot que Zora avait déjà oublié. Elle ne savait pas où elle se trouvait géographiquement et elle paniquait. Mais, le fait que son interlocuteur le sache était particulièrement suspect. Elle se mit dans une position de combat. Elle était prête à se battre. Elle semblait vouloir frapper Mizua.


    « Je vais te frapper, je suis sûr que c’est toi qui m’a droguée pour me faire venir ici. »


HS : désolé, inspiration moyenne pour pas dire nulle
Revenir en haut Aller en bas
Mizua
Modératrice
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Localisation : *Dans l'ombre d'un arbre profitant d'une brise fraiche*

Feuille de personnage
Nature du perso: Fée de glace
Protégée/guide de :: Guide de Bella
Affinités: :

MessageSujet: ...   Mer 30 Déc - 1:39

Mizua restait dans l'ombre du palmier assise, la légère différence de température l'apaisais
grandement, elle se reposa un instant fermant les yeux en ecoutant sa protégée qui daigna de se presenter:

-Mon nom est Zora, pourquoi on est là. Qui est le fou dangereux qui nous a kidnapper et pourquoi ?

Sa tenue s'agitait au rythme des mouvement de panique qu'elle laissais entrevoir,
cela l'amusait un peu et fit un petit sourire pour essayer qu'elle se calme puis voulue repondre mais vit tout d'un coup la jeune fille se raidit.
Que lui arrivait t'il? Inquiete elle se leva et alla vers elle mais elle leva les poings en sa direction:

-Que..?

Sa surprise etait totale et elle ne lui laissait meme pas le temps de s'expliquer...
-Je vais te frapper, je suis sûr que c’est toi qui m’a droguée pour me faire venir ici.

Elle resta muette sur le coup, droguée pour la faire venir ici? C'est quoi cette histoire...
Mizua continuais de s'approcher et leva ses mains dans un signe de paix montrant qu'elle n'avait ni armes ni objets pouvant blesser dans ses mains...
Elle declara d'un ton morne:

-Tu te trompe, je ne suis pas ton ennemie...Comment aurai-je pu te droguer si j'etait sur cette île?On ne peut pas en sortir a cause d'une bien etrange magie et tu insinue que j'aurai pu la quitter?
De plus comme je te l'ai dit, je me suis reveillée il y a 2 jours ici, on ma ammenée durant mon sommeil dans une grotte ou on ma apprise ou j'etait...
Et depuis je me suis adaptée...Et on ma demandée de t'apprendre les choses qu'il y avait a savoir sur cette île regarde Je lui tendit la lettre me parlant de toi...

Mizua une nouvelle arrivante est arrivée ici a 9h42 ce matin, nous avons le privilege de te laisser prendre quelqu'un sous ton aile afin de bien entendu lui apprendre les regles de cette île de la proteger si besoin est, et bien entendu de lui faire visiter afin qu'elle puisse rendre des repères rapidement et ainsi pouvoir être a son aise, nous lui avons deja ammenager une maison en ville alors ne t'en fait pas elle ne viendra pas te gener.
Cordialement le **/**/**** a 9h42minute et Trente seconde*


-Ne me juge pas trop vite s'il te plait...Et de plus si j'aurait voulue t'amenner ici crois moi que je n'aurai pas eue besoin de "drogue"...

Les menaces enfin ont pouvais le prendre ainsi etait due au fait que Zora était aggressive alors qu'elle s'efforcait d'etre gentille, de plus elle l'accusait de tout les maux qui la frappait cela ne lui plaisait guère etant elle meme victime...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu sur la plage [PV : Mizua,]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu sur la plage [PV : Mizua,]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...
» LE PAF ANDOSE MICHEL MATELLI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naissoturi, l'île des femmes :: L'île de Naissoturi :: La plage-
Sauter vers: