Naissoturi, l'île des femmes

Vous vous réveillez un matin sur une île inconnue. Une chose vous frappe dès votre arrivée : il n'y a que des femmes. Et vous avez été choisie par Lilith pour être l'une d'entre elles...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )

Aller en bas 
AuteurMessage
Mana
Cendres de Lune/Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 28/06/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Lycanthrope
Protégée/guide de :: Guide de Shinobu
Affinités: :

MessageSujet: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   Ven 21 Aoû - 2:40

[hj la nuit est mon royaume =>]

Elle était encore plus belle quand elle rougissait, cela rajoutait à son charme, à sa douceur, à sa fragilité aussi, elle baissant ensuite la tête pour regarder le sol, cela semblait un réflexe chez elle ce qui étonna Mana, elle lui rappelait comment ses frères loups faisaient pour montrer leur soumission, leur têtes baisser, la queue entre les jambes et ce couchait la plus part du temps pour dire ‘ je ne suis pas menaçant, je te suis soumis, ne me fais pas de mal’. Doucement elle caressant les cheveux de l’ange pour l’apaiser car la dernière chose qu’elle voulait c’est que Hikari la craigne et pourtant elle avait de quoi avoir peur vu ce qu’elle était et son ‘ apparence’ elle priait les esprits de la nuit qu’elle ne la voit jamais sous sa forme de loup garou. La vigueur du oui de la jeune ange était plaisant à voir, Mana était heureuse de pouvoir aider et revoir sa jeune amie, elle avait toujours aimer apprendre au autres son savoir faire, ses connaissances mais aussi apprendre des autres, elle était quelqu’un de très intellectuel lisant beaucoup, s’instruisant souvent, pendant ses voyages d’ailleurs elle c’était constituer une sublime bibliothèque il y a longtemps avant de venir sur l’île, mais la guerre avait réduit sa maison ou résidait les livres en cendres, on avaient tout brûlée, cela l’avait rendu d’une tristesse infini n’ayant pu que sauvée un livre très particulier résidant dans sa chambre.

Mana regarda alors avec intérêt les gestes de son apprenti, au début ce fut un bonjour pataud, gauche avec beaucoup d’hésitation, tel une enfant apprenant à marcher, son regard était tendre couvant Hikari d’un douce sensation de protection et de douceur, le bonjour maladroit devenu plus sûr, plus gracieux et sa douceur donnait aux geste tant charme, une danse subtile à ses yeux, unique, sensible et léger, elle ne ce laissa pas de regarder la jeune ange recommencer encore et encore le geste pour décrire le bonjour en langage des signes, un sourire léger et tendre aux lèvres, elle regardait Hikari s’amuser. Elle s’arrêta de mimer et de faire le bonjour, serrant la main fine de l’ange :

<< Moi j’entend ta voix, je n’est pas besoin de mots pour l’entendre, ta voix cachée au plus profond de toi, je l’écoute, je l’imagine, je devine ce qu’elle veux me dire, et de ta cage sans clé, je viendrai te sauvée, même si je dois mettre mes mains aux supplices et les faire devenir ensanglantée, je viendrai te délivrer >>

Alors doucement Mana l’entraîna à sa suite, cote à cote, main dans la main, la lycanthrope savait ou elle menait sa jeune amie, dans un endroit qui, elle, espérait, l’apaiserai. Marchant doucement tout était que bruit du vent et d’animaux, les reflets de la lunes dévoilait des ombres et plantes au formes diverses rendu méconnaissable par l’ombre qui les entouraient. Ses pas allèrent alors à la cascade, seule la lune faisait scintiller les eaux noire de la cascade, des petites perles d’eau infime vinrent sur leurs visages, donnant au vent une note fraîche et douce. Cela fit sourire Mana car ce qu’elle cherchait n’était pas loin plus elles s’approchaient aux abord de la rive, plus des petits point lumineux apparaissaient, boule dorée qui flottait dans les airs, les lucioles étaient nombreuse et éclairait par endroit le visage de Mana et celui de Hikari.

" J’adore venir ici, regarder les lucioles, cet boule dorée et lumineux qui vole au bon leur semble, cela me donne de l’espoir car même au plus profond du noir, elles continue à briller sans faille, ni fatigue, ils brillent encore et toujours, cela m’a donner la force de relever les défis que la vie m’imposer, il devenu mon symbole d’espoir et de persévérance "

Elle regarda alors Hikari avec douceur, et prie trois lucioles dans ses mains avec une extrême douceur, les petites bêtes ce laissait faire, et les enferma dans ses mains en une petite boule.

" Je vais faire un petit tour de magie, regardez bien "

Elle ouvra doucement ses mains en soufflant dessus, et soudain plein de petites lucioles sortit de ces mains ouvertes en une joyeuse farandole lumineuse, qui alla virevolter de partout et certaines vinrent entourer la jeune ange parsemant de lumière son corps.

" Vous êtes magnifique ainsi, je ne sais pas ce que vous avez vécu pour que vous ayez aussi peur du monde, mais il n’y a pas que de mauvaises choses, de ma longue vie j’ai vu des choses horribles et terrifiantes certes, mais aussi une beauté m’a ému aux larmes et m’a fait croire en ce monde. Laissez moi vous apaiser pour ce soir votre cœur si meurtrie, m’accorderiez vous une danse ? Ne vous inquiétez pas je vous guiderai. "

Elle s’inclina en une révérence gracieuse et élégante, Mana tendit doucement sa main, comme une comme un geste d’invitation à la danse, un regards confiant et doux comme pour dire ‘ n’ayez crainte’.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Miinari
Admin à la retraite/graphiste
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 27
Localisation : ... *hausse des epaules*

Feuille de personnage
Nature du perso: Ange dechu
Protégée/guide de :: Guide de Sakura
Affinités: :

MessageSujet: Re: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   Mer 23 Déc - 18:39

Hikari avait l’impression de vivre un rêve, un rêve si beau qu’elle ne voulait en aucun cas se réveiller. Elle avait peur qu’au premier rayon du soleil son rêve se dissipe et qu’elle ne puisse plus jamais revoir Mana qui disparaîtrait avec la nuit telle une étoile qui ne réapparaîtrait jamais dans son ciel si sombre. Cette simple idée lui déchira le cœur, et elle préféra la repousser violement, serrant la main de la dame louve avec un peu plus de conviction, comme pour se convaincre qu’elle n’aller pas disparaître et la laisser de nouveau seule dans ses ténèbres. La mystérieuse dame lui avait promit de lui apprendre la langue des signes, alors elles se reverraient, il ne fallait plus qu’elle en doute…

Elle suivit sa nouvelle amie sans vraiment savoir où elles allaient, mais a vrai dire elle s’en fichait quelque peu, peu importe l’endroit ou elle etait, tant que cela lui permettait de rester encore un peu dans son rêve alors qu'importe le reste. C’était égoïste de penser ainsi, mais pour une fois, Hikari avait envie d’être un peu égoïste et de garder ce moment magique seulement pour elle et cette femme que la nuit tissait de mystère et qui la fascinait sans qu’elle comprenne pourquoi.
Bientôt l’ange entendit un bruit fort qui aurait sûrement pu être assourdissant a plus grande échelle *Un cascade ?* pensa-t-elle juste avant que sa vision confirme son idée. Elles se dirigeaient bien vers la cascade qui se trouvait dans la foret dense, un endroit ou Hikari n’avait jamais mis un pied. L’air humide et fraîche était agréable à sentir, vivifiante et apaisante tout à la fois. L’endroit aussi était magnifique, il avait quelque chose de parfait, sans qu’Hikari puisse mettre la main sur ce qui rendait ce lieux si idyllique.

Cependant Mana ne s’arrêta pas et commença à chercher quelque chose des yeux, l’ange quand à elle préféra regarder le visage de la dame louve plutôt que chercher à comprendre ce qu’elle cherchait, pour une fois qu’elle pouvait la contempler sans être remarquée. Cependant elle semblait avoir trouvée ce qu’elle voulait puisqu’elle entraîna Hikari pour se rapprocher de la rivière. Interdite, Hikari vit des petites boules de lumière voler à raz du sol. Qu’etait-ce ? C’était la première fois que la jeune femme en voyait et elle ne pu s’empêcher de rester étonnée devant ce magnifique spectacle, hésitant entre admirer les petites créatures ou en avoir peur comme lui suggérait sournoisement la tyran dans son âme. Cependant les paroles de Mana la mirent en confiance et la peur décida donc de lui laisser un sursis pour le moment.

Des lucioles ? Quel étrange nom pensa-t-elle en écoutant sa nouvelle amie, cependant ce qu’elle lui dit sur ces petits êtres la toucha sincèrement, quel courage de briller malgré les tenebres et l’obscurité qui voilent leurs vies… Elle, elle ne brillait plus depuis longtemps, elle était souillée par sa propre faute et elle ne pouvait a cause de ça, n’en vouloir a personne. Elle aurait voulu dire à Mana qu’à ses yeux, elle ressemblait a ces petits êtres lumineux. Elle aurait voulu lui dire qu’elle aussi était une lumière qui brillait dans les ténèbres qui faisait son monde, oui elle aurait tellement voulu lui dire tout ça… Pourtant, elle se contenta de la regarder dans les yeux, avec un triste sourire aux lèvres, à la fois triste et en colère contre son propre mutisme qui l’empêchait à cet instant de dire tout ce qu’elle avait sur le cœur et qui ne demandait qu’à sortir...

Mana attrapa trois petites lucioles dans sa main avec douceur, pendant que l’ange la regardait faire avec intention, à la fois intéressée et intriguée par les paroles qu’elle venait de prononcer. Ainsi elle était capable de faire de la magie ? Hikari était impatiente de voir ça ! Mais cela fit monter une nouvelle fois une question dans l’esprit de lange… Qu’était Mana ? Elle n’était pas un démon puisqu’Hikari n’avait sentie aucunes ondes néfastes venant d’elle, elle n’était pas non plus un ange sinon elle aurait sentie son aura angélique. Une humaine peut-être ? Mais les humains ne faisaient pas de magie… Alors une elfe sûrement… Oui mais non… les elfes ont des oreilles pointu. Elle voulait savoir et en même temps ne voulait pas demander, quel dilem. Mana lui dirait plus tard ce disait-elle en boucle, oui, elle le savait, plus tard elle saurait, quand la dame louve serait prête a lui dire…

Soufflant dans sa main, les lucioles s’envolèrent dans un bal aérien qui laissa la jeune fille hypnotisée devant ce spectacle. Qu’elle fut son étonnement en voyant les lucioles tourner autour d’elle comme un cercle de lumière, c’était magnifique, et Hikari ne quitta le spectacle des yeux que pour regarder une nouvelle fois Mana, un sourire enfantin éclairant son visage. A chaque fois que Mana parlait, Hikari ne pouvait faire autrement que la regarder, était une sorte de magnétisme ? Elle-même ne comprenait pas, mais le simple fait de voir Mana l’apaisait.

Elle se sentie rougir sous le compliment de la dame, magnifique ? Elle ? Hikari n’arrivait plus à y croire, et pourtant elle savait que jamais Mana ne lui aurait pas mentie, cette femme semblait si parfaite aux yeux de l’ange, exagérait-elle les qualités de son amie ? Non, elle n’en avait pas l’impression, pour elle Mana était parfaite et personne ne pourrait remettre en cause son jugement.
Mais sa gène disparut bien vite quand le reste de ses paroles arrivèrent, et Hikari ne pu s’empêcher de mener sa main au cœur, comme pour empêcher une blessure bien trop profonde de s’ouvrir un peu plus. Non, il ne fallait pas qu’elle pense à ça, il fallait qu’elle oublie le passé, qu’elle oublie ce qu’elle avait vécu, qu’elle oublie la raison de sa peur. Mais si elle l’oubliait, comment pourrait-elle combattre quelque chose sans en connaître les raisons ? Mana avait raison, le monde n’était pas faite que de mauvaise chose, mais Hikari avait oubliée cette vérité pendant si longtemps. Pourtant, Miya en était la preuve, Lilith en était la preuve, L’île en était la preuve, et… Mana en était sa preuve. Elle disait vouloir soigner son cœur juste le temps d’une nuit, Hikari ne pensait pas qu’elle lui puisse, mais pour une fois, juste une toute petite fois, elle fit abstraction de son pessimiste, car pour une fois, elle souhaitait vraiment croire que cette dame si pure et forte soit bien plus grande que sa peur pourtant immense…

Un danse ? Voila bien longtemps qu’elle n’avait pas dansée, mais l’invitation lui fit plaisir, danser avec Mana sous une lune aussi belle, quelle joie ! Faisant à son tour une légère révérence délicate, bien que moins gracieuse et souple que celle de la dame louve, Hikari tendit doucement sa main pour la poser dans celle chaude et fine de sa lumière d’un soir, lui adressant un sourire dit indéchiffrable pour beaucoup. Elle ne pouvait pas exprimer sa gratitude à haute voix, c’est vraie, mais parfois un sourire vaut plus que milles mots, et ce sourire était les remerciement profonds et sincères d’un être perdue dans les ténèbres depuis trop longtemps maintenant…

─────────────────────────────────────────────

"Enchainée a sa peur par ces chaines de malheur,
Elle regarde le ciel, et prie pour une vie plus belle..."


theme of Hikari

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mana
Cendres de Lune/Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 28/06/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Lycanthrope
Protégée/guide de :: Guide de Shinobu
Affinités: :

MessageSujet: Re: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   Sam 16 Jan - 16:15

Hikari était une source continue de fascination, d'étonnement, de curiosité et d'intérêt grandissant, la voir si étonner devant les petites lucioles, boule dorée dans les airs, elle semblait fasciner par les lucioles signe qu'elle en voyait pour la première fois, peu être n'en avait elle jamais entendu parler avant et qu'elle ne soupçonnait même pas leur existence, c'était une option. Son sourire enfantin faisait plaisir à voir, elle ne souriait plus par habitude et mécanisme, c'était un vrai sourire, le début d'une guérison peu être, Mana voulait tellement guérir le cœur de Hikari, elle en avait le désir le plus profond de le faire. Mais la tâche serait dur, elle vit Hikari porter la main à son cœur comme pour éviter à celui ci de ce déchirer encore une fois ou d'ouvrir des anciennes blessures et que le poison de la peur ce déverse encore une fois en elle. Mana regardait intensément sa jeune élève, comme si elle voulait découvrir ce que cachait cet peur, le serait elle un jour ? Seule Hikari pouvait le savoir quand elle serait prête. Mais Mana avait son idée sur comment faire, car n'était elle pas le symbole même de la peur ? Elle l'avait tant inspirer et à juste titre, elle savait sentir la peur, l'insinuer dans les cœurs, paralyser ainsi l'âme, et faire que le désespoir consume l'être et y mettre fin en assénant la mort. Elle savait sentir la peur, elle avait une odeur particulière, elle savait l'augmenter, entendre le cœur s'affoler, le corps devenir moite, tremblant regarder le désespoir de sa proie, paniquer, voir sa réaction et enfin bondir tel la mort qui ne préviens pas et éteindre la vie du corps de sa victime, la jouissance qui s'en suit...mais elle n'était plus ainsi, c'était il y a longtemps, aujourd'hui elle n'aimait plus ce battre et ne tuait plus que le gibier vite et bien pour ne pas lui laisser le temps de souffrir...Mana avait changer sur cet île.

Elle fut heureuse qu'elle accepte son invitation à la danse et vit ce sourire si sincère, elle l'a remerciait la Lycanthrope l'avait bien compris et son cœur s'en ému. Elle connaissait les ténèbres pour en faire partie, enfant de la nuit elle allait danser avec une enfant du jour, une enfant de lumière, elle rapprocha avec délicatesse Hikari d'elle et entoura de son bras gauche la taille de l'ange posant sa main contre les reins de son amie et la mis contre elle, serrant de l'autre la main prise dans la sienne.

'' Voilà, il faut être très près pour pouvoir ne faire qu'une et que je puisse bien vous guider car dans la danse c'est l'homme qui mène, comme je ne suis pas un homme mais que j'ai une grande expérience des bals, je mènerai la danse, on va y aller doucement ''

En effet, combien de bals avait elle faite ? En traversant les siècles elle avait côtoyer les grands et leur cours ainsi elle avait apprise toute les danses, au temps ou les rois donnait des fêtes à en perdre haleine. Doucement elle fredonna alors une mélodie qu'un compositeur du XVII siècle avait composer pour elle, cela avait été un bon ami aimant la vie et surtout les femmes, mais elle ne c'était jamais donner à lui. Elle commença alors les premiers pas de danse de la valse, lentement pour que Hikari puisse suivre et comprendre le rythme de la danse.

'' La nuit, nous unit
N'ayons pas peur du noir
Car quand viens le soir
La lune nous sourit

Toi qui pleure ta douleur.
Toi qui a besoin de douceur.
Vient a moi et n'est pas peur.
Met toi contre moi, que je te donne la chaleur de mon cœur.
Et que je puisse enfin voir dans tes yeux le bonheur. ''


Doucement elle pris le rythme de la valse chantonnant cet chanson pour mettre en confiance Hikari et lui dire secrètement qu'elle serait auprès d'elle à présent pour elle. Alors qu'elle dansait, des invités surprise s'invitèrent tout seule, des yeux brillant dans la nuit les observait, une meute de loup composer de dix membres environs était à quelques mètres d'eux, des regards curieux pour les plus jeunes, méfiant pour les plus âgées pourtant aucun signe d'agressivité, il semblait détendu pour la plus part, le mâle dominant un loup au pelage argenté et blanc regardait Mana avec insistance, comme si il l'a jaugeait ou plutôt essayait de la reconnaître. Mana arrêta sa danse et regarda la meute, aucune peur n'était dans ses yeux plutôt une joie douce, elle caresse le bras de Hikari :

'' N'ayez pas peur, ils ne sont pas méchant juste curieux ''

Alors le loup dominant poussa un long hurlement doux mais puissant puis regarda Mana, cet dernière savait ce que cela voulait dire, le mâle voulait savoir ' est tu des nôtres ? ' C'était une façon de ce reconnaître, si Mana ne lui répondait pas c'était qu'elle n'avait pas envie d'aller à leur rencontre, qu'elle n'était pas un de ses semblables. Mana s'approcha doucement et ce mis assis à genoux sur les talons et de sa voix, s'extirpa un long hurlement semblable à celui de son frère loup. Alors toute la meute ce mis à hurler pour répondre à leur semblable, pour accepter Mana, la meute la reconnaissait maintenant, si il avaient été méfiant c'est que d'habitude Mana était sous sa forme de loup mais son hurlement caractéristique à chacun ne trompait pas, c'était leur sœur. La meute ce mis en marche et allèrent à la rencontre de Mana et Hikari, deux louveteaux était de la meute et allèrent voir Hikari, la sentir curieux de cet nouvelle odeur qu'elle dégageait.

'' Ne vous inquiétez pas, ils ne vous ferons aucun mal, ils ont plus peur de vous que vous d'eux vous savez, ils sont gentil, laisser les vous sentir pour vous connaître. Venez près de moi que je vous présente à eux ''

C'était le meilleur moyen pour briser la glace entre les loups et Hikari, elle l'a regarda avec toujours cet douceur et cet confiance, elle ne craignez rien avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Miinari
Admin à la retraite/graphiste
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 27
Localisation : ... *hausse des epaules*

Feuille de personnage
Nature du perso: Ange dechu
Protégée/guide de :: Guide de Sakura
Affinités: :

MessageSujet: Re: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   Dim 31 Jan - 19:42

La proximité soudaine de Mana lui fit un effet étrange, comme une électrocution, mais en beaucoup plus doux et moins mortel. C’était si étrange et inconnue qu’elle se demanda même si elle ne devait pas avoir peur justement de cette réaction. Malgré tout, elle se contenta d’hocher de la tête en écoutant les explications de Mana, souriant par envie et non par principe. Ainsi, doucement, avec grâce et élégance, la danse commença. L’ange fut soulagée de voir sa partenaire prendre la place de guide, elle n’avait jamais dansée de valse, les hommes qu’elle avait côtoyée ayant d’autre idée en tête plutôt que lui apprendre les plaisirs des danses de salons. Aussi, comme si Mana avait devinée son inexpérience dans ce domaine, la valse commença doucement, le temps pour Hikari de comprendre comment cela fonctionnait…

Mais sa concentration vola en éclat quand Mana se mit à chanter. A nouveau, toute son attention se reporta sur la dame louve, et son corps continua à suivre la danse sans qu’elle en soit vraiment conscience. Qu’elle belle parole. A nouveau Hikari senti cette étrange impression de libération, et pendant un moment, son cœur ce fit léger, comme si le poids qu’elle supportait constamment avait disparu à jamais… De nouveau elle fut partagée entre admiration et tristesse. Pourquoi fallait-il que la beauté se marie si bien avec le chagrin ? Mais Hikari s’entait aussi autre chose en elle, quelques choses de nouveau et réconfortant ; au plus profond de son cœur, comme une simple étincelle, faible et jeune, essayait tant bien que mal d’allumer un brasier afin de faire disparaitre l’horrible tyran qui vit en ce lieux caché, cette étincelle avait surement un nom, mais Hikari n’en savait rien, d’ailleurs elle ne sentait pas vraiment sa présence, mais inconsciemment sa chaleur lui faisait du bien, pour la première fois depuis longtemps, elle se sentie apaisée au plus profond de son ame…

Mais la valse du bientôt signer un arrête, car les deux femmes avaient de la visite. Des qu’Hikari sentit leurs présences, elle tourna le regard vers la meute, tendit qu’eux était plus occupés à fixer sa cavalière. Mana mit donc fit à la danse et se tourna vers eux, alors qu'Hikari la regardait sans comprendre, ses yeux reflétant l’incompréhension dans laquelle elle se trouvait. Qui était-elle pour que les loups réagissent ainsi à son égard ? Le loup argenté, qui semblait être le chef de meute, poussa un hurlement qui fit frémir instinctivement elle Hikari, tendit que la peur reprenait sans vergogne ses pleins droits, malgré les paroles de Mana, Hikari voulait bien ne pas s’inquiéter, mais son cœur lui n’était pas de cet avis…

Quand Mana s’éloigna pour approcher la meute, Hikari eu le réflexe de tendre la main pour l’arrêter, mais ne pouvant pas allier la parole au geste, son attention fut veine et Mana ne s’en rendit pas même compte. Elle la regarda faire sans un mot, ne voulant pas fuir, mais hésitante à l’idée de rester. Et quand elle entendit le hurlement sorti de Mana, tout s’arrêta dans sa tête. Un humain ne pouvait pas imiter ainsi l’hurlement bestial d’un loup, était-elle elle-même une louve ? Hikari commença à se poser la question…

Puis, comme si ce simple hurlement venait de tout régler, la meute approcha enfin, le plus naturellement du monde, alors que pour l'ange tout venait a peine de commencer. Les plus âgées se dirigèrent vers la dame louve, tendit que deux jeune louveteaux, virent saluer l’ange qui les regardait faire sans vraiment essayer de partir. Les anges n’étaient pas les ennemis des animaux, au contraire, bien que leurs préférences aller pour les humains. Hikari n’avait jamais eu peur à l’outrance des animaux, seuls les humains et autres races humanoïdes lui faisaient peur désormais. Les animaux, eux, étaient peut-être sauvage, mais en aucun cas ne possédaient la vilénie, la perfidie ou la perversité des humains qui terrorisaient l’enfant.

Mana parla à nouveau pour rassurer l’ange, et Hikari quitta son examinassions des deux jeunot pour de nouveau fixer ses prunelle vert d’eau dans celles bleu cendre de son amie. Cependant sont regard était changé, on pouvait clairement lire une question qui pourtant restait silencieuse et hésitante… « Qui es-tu ? ». Voila la question qu’aurait voulu poser Hikari, mais une fois encore elle se tut, se contentant de détourner le regard après avoir opiné en souriant, ayant reprit son habituelle sourire de façade. Doucement, ses fines mains allèrent caresser les sommets des cranes de ses deux visiteurs. Leurs poiles étaient doux au touché, ce qui amusa Hikari qui s’accroupit pour être à une meilleur taille…

─────────────────────────────────────────────

"Enchainée a sa peur par ces chaines de malheur,
Elle regarde le ciel, et prie pour une vie plus belle..."


theme of Hikari

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mana
Cendres de Lune/Admin
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 28/06/2009

Feuille de personnage
Nature du perso: Lycanthrope
Protégée/guide de :: Guide de Shinobu
Affinités: :

MessageSujet: Re: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   Lun 22 Fév - 2:47

J'ai toujours cru que les vies que je prenais n'étaient pas vraiment des meurtres, plus des combats dont la victoire m'étais acquis d'avance, mais ce n'était la que de l'hypocrisie, j'ai tuer des hommes, des femmes, des vieillards et même...des enfants parfois, je n'en suis pas fière, cet époque la avait été noire, sanglante, ou la compassion, l'amour, la tendresse et la douceur était exclu de nos cœurs. Le pire dans tout cela, c'est que il y avait des moments ou j'éprouvai une ivresse à tuer, à sentir le sang chaud couler dans ma gorge, cela peut vous faire trembler d'horreur ou me voir comme un monstre, je ne vais pas me défendre, j'en suis un ou plutôt j'en suis devenu un par la forces des choses et par mon propre aveuglement. J'ai compris que plus tard que je n'éprouvais aucun soulagement, aucun répit ni repos à tuer, tuer est devenu vide de sens, comme si à chaque vie que je prenais, une partie de mon âme c'était envoler, disparu dans l'abîme de mes crimes, dans les ténèbres de mon cœur. Un peu plus je m'enfonçais dans le noir, un peu plus je me perdais et finalement j'ai compris que je me détruisais. Je ne veux plus inspirer la peur...alors, jolie lumière ne me crains pas...ne crains pas mes ténèbres abyssales, elles n'engloutissent que moi.

Elle caressa le cou musclée du mâle dominant qui ce laissait faire, comme si d'un coup il était devenu un chien affectueux et non pas un animal sauvage. Elle était à l'aise parmi cet meute, parmi les siens les seules qui ne l'avait jamais trahit, jamais blesser ou abandonner, c'était eux qu'elle venait voir quand tout devenait trop lourd à porter et qu'elle pouvait ce dépasser jour après jour. Son sourire s'illuminait, elle regarda alors la jeune ange et son sourire s'effaça comme la poussière face au vent en voyant l'expression qu'elle lisait dans les yeux de cristal de Hikari, comprenant très bien ce qui trottait dans l'esprit de la jeune fille.

* Je suis un monstre qui veux aimer... *

Tel aurait été sa réponse, mais ce cœur déjà tant brisée n'avait pas besoin de connaître une vérité e plus effroyable encore, de savoir que Mana pouvait la tuer, la, maintenant, d'un coup de griffe, en lui tranchant la gorge à tout moment, à toute instant. Pourtant, elle n'était pas ainsi, elle répugnait désormais à tuer, elle essayait le moins possible de chasser et de ce procurer la viande via les étales des marchandes, mais son coté loup irrémédiablement reprenait le dessus et avait besoin de chasser, c'était ainsi, tel était sa nature, on ne fait pas devenir une biche carnivore, comme on ne fait pas d'un lion un herbivore. Ce sourire de façade...elle commençait à le détester, car à chaque fois elle avait la sensation de perdre Hikari, comme si elle avançait d'un pas vers elle et en reculait de deux. Mais elle préférait faire bonne figure, les loups reniflèrent la jeune ange qui c'était accroupie, ils l'identifiait, une louve au pelage blanc était particulièrement attentive avec Hikari, Mana en sourit :

'' Le loup argentée c'est Malrok, et la louve blanche c'est Galatée, ce sont le couple alpha, le couple dominant si vous préférée, et le loup brun c'est le frère de Malrok il s'appelle Adil en Inde cela veux dire ' le juste ', le plus souvent il évite les querelles dans la meute, il n'aime pas ce battre. Le plus en retrait, celui qui semble moins musclée mais plus svelte c'est Kosumi cela veux dire ' pêcheur ' chez les indiens d'Amérique, sa viens de la tribu des Miwok, il aime beaucoup le poisson et en pêche quand il peut, il arrive à évitée les arrêtes en ayant une technique bien à lui pour dépecer son poisson. La petite femelle au pelage roux c'est Flora, les trois louveteaux ce sont les petits du couple dominant, le plus espiègle au pelage blanc argentée c'est Gauvain, le plus timide en gris c'est Alakan, et la petite c'est Ariane, elle sait toujours ou elle va. Les deux dernières sont un peu les tantes des louveteaux, c'est Médée et Alpa qui veux dire ' petite' en Inde, et vous l'aurez compris c'est la plus petite, elle est plus petite que la plus part des loups mais il ne faut pas si fier elle sait très bien ce défendre. C'est une grande famille, le couple dominant prends toute les décisions et font respecter leur autorité au sein de la meute. Le mâle reste toujours fidèle à sa femelle pour toute la vie, ce couple n'aura jamais de cesse de s'aimer, ainsi sont les loups. Ce ne sont pas les êtres cruel et horrible que l'on décrit, ils attaquent très rarement l'homme et ceux toujours pour une raison, pour protéger son clan ou lui, la faim, ou encore parce qu'on lui à fait du mal par le passé. ''

Les petits louveteaux étaient en train de jouer contre Hikari, ne semblant pas en avoir peur peu être pour la simple raison qu'ils ne ressentaient en Hikari aucune once de méchanceté ou malsain en elle. Galatée ce coucha alors et bailla annonçant que la meute pouvait ce reposer. Mana caressa le cou de Kosumi qui était heureux d'avoir des caresses, puis regarda la jeune ange , regardant son visage si doux, si tendre, elle avait envie de prendre ce visage entre ses mains et de le contempler, de l'apprécier, de l'aimer, de le désirer, de ce rappeler dans les moments dur ce visage de lumière, ses courbes fine, ce nez gracieux, ses pommettes rosée, ses yeux profond, fragile, sensible, qui disait tellement de chose dont Mana voulait comprendre toute les subtilités, tout le sens d'un regard, de ses yeux mystérieux.

* que veux tu me dire Hikari ? *

Doucement, elle caresse la joue de sa jeune protégée, avec une infini douceur et lenteur pour ne pas la brusquer et approcha ses lèvres de son oreille, pour lui murmurer.

'' Ce que je suis vraiment n'a pas d'importance, je suis la nuit et ses illusions, ses mystères et ses sensations, je suis le souffle glacée dans les arbres, je suis cet terre humide et noire qui est foulée, je suis partout et nul par dans les ténèbres. Mais, Hikari, tu n'a pas à me craindre, jamais je te voudrais du mal, cet intime conviction est une promesse profonde, tu est trop précieuse. ''

Sa voix était sensuel et mystérieuse mais fait d'un ton ferme et sincère, elle déposa un baiser chaste et tendre sur la joue de sa jeune élève. Puis glissa ses doigts le long de la joue en ce retirant et finit part s'allongea et tapota la place à coté d'elle.

" venez, on sera mieux allongée ''

─────────────────────────────────────────────

Je suis la pire créature qui soit...et pourtant je n'inspire qu'à être aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regarde le monde par mes yeux ( suite pv Hikari )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» [St-Val] Pas trop mal ? (Mafalda)
» [TERMINEE] Alexander Hawkins - Regarde la noirceur dans les yeux bien en face et dis moi ce que tu vois. †
» "Ne regarde pas seulement avec tes yeux et enfin tu verras"(Rhys)
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naissoturi, l'île des femmes :: L'île de Naissoturi :: Forêt Dense :: Cascade-
Sauter vers: